POURQUOI S’ASSURER ?

L’assurance permet de se couvrir en cas de réalisation d’un risque (décès d’un associé, incapacité momentané ou définitive du dirigeant) et de donner les moyens financiers à l’entreprise et aux repreneurs (héritiers, associés) de poursuivre l’activité.

Un exemple ?
L’assurance peut prendre en charge la perte d’exploitation, le remboursement des prêts bancaires, les frais de réorganisation, etc. ou permettre aux repreneurs de racheter les parts du dirigeant.

 

Deux types d’assurances conseillées :

  • Assurance Homme Clé
  • Assurance croisée entre associés

 

Assurance Homme Clé

QUEL EST LE RISQUE ?

La disparition ou l’impossibilité pour le dirigeant ou un collaborateur essentiel d’exercer son activité peut causer de graves difficultés pour l’entreprise.

Par exemple : baisse du chiffre d’affaires, perte d’un savoir-faire ou même la disparation de l’entreprise.

QUI SOUCRIT ?

Le contrat d’assurance est souscrit par l’entreprise.

ET CONCRÈTEMENT ?

Des indemnités ou un capital sont versés à l’entreprise si le risque couvert se réalise.

 

Assurance croisée entre associés

QUEL EST LE RISQUE ?

Le décès d’un associé, sauf disposition particulière, conduit à la transmission de ses parts ou actions à ses héritiers qui n’ont pas forcément la capacité ou la volonté de poursuivre l’activité. Les associés survivants doivent alors racheter les parts ou actions aux héritiers pour conserver le contrôle de la société.

QUI SOUSCRIT ?

Un contrat d’assurance est souscrit individuellement par chaque associé.

ET CONCRÈTEMENT ?

Un capital est versé aux associés survivants pour racheter les parts ou les actions reçues par les héritiers de l’associé défunt et ainsi conserver le contrôle de leur outil de travail.

Attention :  en complément, il est vivement recommandé de prévoir une clause d’agrément et un pacte entre associés.

 

Retrouvez le mémo ici ⬇️
[MÉMO] S’assurer pour protéger son entreprise